Elfe Noir - Maison Xiltiiryn

Naesala Mereldyl
Messages : 24
Inscription : ven. 29 mars 2019 13:13

Wind… Tunnels escarpés plus dangereux les uns que les autres. Lorsqu’un aventurier parvenait à ces cavernes , il était chanceux de croiser une horde de Gobelins , un flageleur ou toute autre menace autre qu’un Elfe noir. Si ses prouesses au combat lui permettèrent d’atteindre la cité de Wind , ses espoirs allaient se dissiper aussitôt. Cette ville souterraine n’était pas sécuritaire pour ses propres habitants. Même les Holocosts ne s’y risquaient plus hormis les rares privilégiés.

À son pouvoir régnait la Maison Nymraen. La Matrone Jyslin , impitoyable , avait détruites toutes les autres maisons , aidée de sa force incroyable et de ses troupes toutes aussi compétentes. On pouvait comparer la puissance Nymraen à l’ancienne maison Valaren. Il y avait cependant une maison modeste , épargnée par Jyslin. Principalement composée d’artisans et de coupes jarrets , cette maison n’apparaissait comme n’étant pas une menace mais bien nécessaire pour repousser les créatures des profondeurs qui erraient près de Wind.

Cette deuxième Maison se nommait Xiltiiryn. À sa tête trônait la Matrone Laelryne Xiltiiryn. La prêtresse avait des plans pour le futur de sa Maison et dans l’ombre elle développait ses forces d’une manière peu orthodoxe pour une Elfe Noir. Le mot d’ordre chez les Xiltiiryn était discipline et discrétion. De plus en plus de nouveaux membres s’y greffaient chaque jour. Des sang impurs en majorité , mais , une épée était une épée selon la Prêtresse et elle savait récompenser les talents des méritants. Alors que les Nymraen recrutaient seulement les meilleurs de chaque sphère , les Xiltiiryns grandissaient en nombre.

Folle de rage , Jyslin Nymraen ne pu que s’apercevoir que la deuxième Maison était devenue aussi importante. Il était trop tard désormais , les deux maisons allaient devoir coexister à Wind.

Les escarmouches allaient éclater à plusieurs reprises pour connaître quelle Matrone devait régner sur la cité souterraine.
Répondre